Ce qu’il faut savoir avant de partir en Nouvelle-Zélande

Ce qu’il faut savoir avant de partir?en Nouvelle-Zélande

Destination à vocation touristique, la Nouvelle-Zélande accueille des milliers de touristes qui viennent d’un peu partout dans le monde chaque année. Pour l’entrée sur le territoire néo-zélandais et pour être en bons termes avec les autochtones et avec les services de l’immigration, quelques consignes sont à respecter et ce quelle que soit la durée du séjour.

Les formalités de voyage

Pour l’entrée sur le territoire néo-zélandais en toute sérénité, sans aucune altercation avec les douanes et les agents de l’immigration, il est indispensable de maîtriser et appliquer les formalités de voyage et d’accès aux frontières.

Les Français, les Canadiens, les Suisses, les Belges ainsi que les ressortissants de pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa de la Nouvelle-Zélande n’ont pas à faire une demande de visa pour visiter ce pays. Ils ont néanmoins besoin d’un visa électronique ETA néo-zélandais leur permettant un voyage touristique ou d’affaires de 90 jours maximum dans le pays. Bien évidemment, il faut toujours avoir avec soi, en plus d’un E visa, un passeport en cours de validité pour séjourner dans cette destination.

Pour l’obtention d’un visa électronique ETA, le voyageur peut se servir d’un appli dédié à installer sur son téléphone ou remplir un formulaire de demande de visa électronique en ligne. Dans les deux cas, la démarche est payante.

La réponse à une demande pour obtenir un visa électronique ETA est à recevoir par courrier électronique en des délais de 3 jours maximum. A noter qu’ un autorisation de voyage ETA ou ave pour la Nouvelle-Zélande n’est jamais un moyen pour l’obtention d’une carte de séjour en vue de devenir résident permanent dans ce pays.

Les règles à considérer la préparation de bagages

Dans le cadre d’un voyage en avion en Nouvelle-Zélande, qu’un est-ce qu’un voyageur peut amener avec lui, dans ses bagages, sans avoir des problèmes avec les contrôleurs des douanes??

Chaque voyageur a le droit d’amener avec lui des bagages jusqu’à 23 kg en soute. Pour les bagages enregistrés, il est possible d’y intégrer des vêtements, des objets utiles comme les coupe-ongles et les rasoirs, 50 grammes de tabac et même quantité pour les cigarettes, 4,5 litres de vin ou de bière, matériels de randonnées et équipements de sport à condition qu’ils ne soient pas trop encombrants…

Chaque ressortissant de pays étranger peut avoir de bagages à main de 8 kg à 12 kg selon la compagnie aérienne de son choix. Il est possible d’y ranger des appareils high-tech en état de marche lors du vol, du liquide et aliments liquides dans des flacons transparents de 100 ml, des produits de beauté en flacon transparent et aussi dans du sac en plastique transparent…

Par contre, il faut éviter d’emporter des nourritures fraîches et périssables. Les armes à feu, les explosifs et les produits toxiques sont formellement interdits, que ce soit dans les bagages enregistrés que dans les bagages en main. En cas de non respect de ces formalités, le voyageur encourt des sanctions sévères de la part des autorités néo-zélandaises.

Vie pratique

Maîtriser la langue anglaise est une bonne chose quand il s’agit de voyager en Nouvelle-Zélande. Avec le Maori, l’Anglais est la langue la plus utilisée dans ce pays. Le voyageur qui maîtrise la langue de Shakespeare n’aura donc pas à louer les services d’un interprète au cours de son voyage court séjour ou long séjour en en Nouvelle-Zélande.

La culture néo-zélandaise est fortement ancrée sur le respect de la nature, l’environnement et l’homme. Pour mieux communiquer avec les autochtones, il faudra leur montrer que vous aimez la nature et êtes sensible aux programmes pour la protection des animaux et des espaces naturels. Les aliments bio sont également des sujets de discussion phares en Nouvelle-Zélande. Tout cela, pour dire que les autochtones accordent de l’importance à la vie, à sa protection et à son épanouissement.

La Nouvelle-Zélande étant un pays immense, il est tout à fait possible de louer une voiture lors de son séjour dans ce pays. L’individu devra, pour ce faire, posséder un permis de conduire international en plus de son permis de conduire français.